Ce soir c'est mon Elton qui m'inspire cette note. Lui et son concept du "grand hasard de l'univers" que j'ai trouvé si clairvoyant.
Je crois qu'il a vu juste avec cette vison d'un grand hasard qui fait si bien les coincidences...

La coincidence qui fait que dans son école rurale de 3 classes et 64 élèves, nous soyons 2 familles homoparentales, soit 5 homoparents et 4 enfants... statistiquement, ce petit village de France fait à lui seul exploser les chiffres de l'homoparentalité !

Le grand hasard de l'univers, c'est aussi ce phénomène systématique qui veut que, chaque année je rencontre parmi mes élèves un ou plusieurs jeunes en souffrance ou en manque de reconnaissance de ce qu'ils sont. De jeunes homos. Scarifiés, horrifiés, entourés médicalement par l'institution parce qu'ils ont mal à leurs amours. Ces bouteilles à la mer, pleines de confidences qu'ils lancent à mon intention "I hate homophobia. I love watching Queer as Folk and the LWord." Leurs parents qui s'étonnent, s'inquiètent et tatonnent. Qui peinent à comprendre cette gamine outrageusement gothique ou ce grand dégingandé à mèche...
J'aurais tant à leur dire, tant d'espoir à leur donner, tant de bonheurs à partager avec eux... mais comment faire...?

Bref...

J'ai envie d'y croire moi, au grand hasard de l'univers, il a raison mon Elton ! D'ailleurs, puisque j'y crois, je suis certaine que ce grand hasard va déposer dans mon jardin le jardinier des Desperate Housewives... non pas que ma nature profonde ait changé, non, mais ce jardin à la campagne est vraiment trop fastidieux à entretenir !

Alors, à toi de jouer Grand Hasard !

jesse-metcalfe-dans-desperate-housewives-image-510926-article-ajust_930